TravauxUncategorized

La prime énergie – Coup de pouce économies énergie

La prime énergie appelée également Coup de pouce économie d’énergie est une aide financière pour les particuliers qui effectuent dans leur maison des travaux de rénovation énergétique.

Dans cet article, nous allons vous en dire plus. Qui peut en bénéficier ? Sous quelles conditions ? Comment ? etc…

Qu’est ce que la Prime Énergie ?

Il s’agit d’une subvention mise en place par l’état en février 2017 afin de pousser les travaux de rénovation énergétiques. Cette prime permet de prendre en charge une part importante du prix des équipements qui seront installés.

Par contre il faut savoir, que c’est à vous d’avancer tous les frais pour financer la rénovation. Vous recevrez dans un second temps la prime.

Qui peut bénéficier de la Prime Energie ?

Si vous remplissez les conditions, même en tant que locataire vous pouvez effectuer des travaux de rénovation (à négocier avec le propriétaire). Les travaux peuvent se faire dans votre résidence principale ou secondaire.

Pour bénéficier de la Prime Energie :

  • vos travaux devront respecter des critères techniques.
  • les travaux devront être effectué par un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement)
  • votre maison ou appartement doit être construit depuis plus de 2 ans

Retrouvez plus de détails sur les bénéficiaires de la Prime Energie.

Quels types de travaux effectuer pour profiter de la prime énergie ?

Pour bénéficier de la prime, il faudra que vos travaux soient éligibles. Les matériaux utilisés doivent également être éligible.

Voici une liste de travaux éligible :

  • l’isolation des toitures terrasses
  • l’isolation du plancher et des combles entre un espace chauffé et non chauffé
  • l’isolation des murs (sur les murs qui donnent sur l’exterieur)
  • la pose de velux
  • la pose de fenêtre avec vitrage isolant
  • les radiateurs à basse température
  • les planchers chauffants
  • les chaudières individuelles
  • la pose de robinets thermostatiques sur des radiateurs existants
  • les programmateurs d’intermittence pour chauffage individuel à combustible
  • l’installation d’un chauffe-eau solaire individuel
  • etc…

Voici une liste de travaux non éligible à la prime :

  • la pose de volets
  • l’isolation du plancher entre 2 espaces chauffés (exemple : le rez de chaussé et le premier étage)
  • l’isolation du mur entre 2 pièces de la maison
  • la pose d’une porte d’entrée
  • la pose d’une porte de garage
  • la pose d’une fenêtre dans un garage non chauffé et aménagé
  • les travaux de véranda
  • les chaudières collectives
  • la pompe à chaleur pour l’eau chaude sanitaire
  • l’installation d’une sonde de température extérieur
  • la pose de panneaux solaires photovoltaïques
  • le changement de toiture
  • la mise aux norme du réseau électrique,
  • etc…

Rapprochez vous d’un fournisseur pour plus d’informations sur votre projet.

Comment faire la demande de la Prime Eco Energie ?

Cette demande peut être faite de différentes façon et auprès de plusieurs acteurs :

  • en ligne
  • auprès de votre fournisseur d’énergie
  • auprès d’acteurs de la grande distribution
  • auprès de prestataires indépendants spécialisés

Quel est le montant de la Prime Eco Energie ?

Il n’y a pas de montant fixe. Tout dépend de la nature des travaux réalisés. Plus les travaux sont importants, plus la prime sera élevé. La prime dépend également de vos revenus. Si vous êtes considéré en situation de précarité énergétique ou très grande précarité énergétique, la prime sera plus élevé.

Les tarifs sont libres, c’est pourquoi chaque acteur ne proposera pas le même montant de prime.

Pour vous donnez une idée des montants de la prime en fonction des travaux rendez vous sur le site du service public, onglet « Montants de la prime ».

Jusqu’à quand profiter de la Prime Eco Energie ?

La prime devait à la base durer jusqu’au 31 mars 2018. Mais l’état a décidé de prolonger cette aide jusqu’au 31 décembre 2020.

La prime est-elle cumulable avec d’autres aides ?

La prime énergie est cumulable avec 2 autres aides :

  • le crédit d’impôt transition énergétique (Cite)
  • l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *